(+223) 97 46 28 90 / 91 08 50 89

Attitude d’accueil du migrant et du refugié

Le personnel du Secrétariat National de Caritas Mali (SNCM)

La maison du migrant

Accueille chaque jour des migrants en detresse

Champs funèbres

Des personnes desesperées meurent par centaines sur le chemin de l’exil

VIDES MALI

Le Droit de partir, le droit de rester

VIDES travaille à la construction d’un monde dans lequel chaque individu peut mener une vie digne, fondée sur la répartition équitable des ressources matérielles et intellectuelles, capable de déterminer son présent et son avenir par l’égalité des chances.

Prev 1 of 1 Next
Prev 1 of 1 Next

STOP AU TRAFFIC DES ETRES HUMAINS

Le droit de partir… Le droit de rester

Vision

Pour la réalisation des objectifs susmentionnés, VIDES s’engage à développer et mettre en œuvre des projets, des activités et des initiatives de formation, éducative, informative, technique et professionnelle en référence aux programmes de développement humain.

Mission

VIDES croit dans l’intuition de Don Bosco et de Mère Mazzarello qu’il est possible d’éduquer les jeunes à être des protagonistes de leur propre création, reconnaissant une valeur particulière dans l’éducation afin d’assurer leur développement.

Archidiocèse de Bamako

Ceci est un bref texte de présentation de l’archidiocèse de Bamako. Plusieurs paroisses existent dont celles de Sacré-coeur, Notre dame des champs, et tant d’autres

VOIR

Diocèse de Kayes

Mgr Jonas Dembélé, Président de la Conférence Episcopale du Mali, Evêque de Kayes
Services Diocésains :
• Économat • Enseignement Catholique • Aumônerie Enseignement Catholique …

VOIR

Diocèse de Sikasso

Monseigneur Jean-Baptiste TIAMA
Services Diocésains
• Économat • Enseignement Privé Catholique • Aumônerie de l’Enseignement …

VOIR

Diocèse de Mopti

Monseigneur Georges FONGHORO
Services Diocésains
• Commissions • Économat • Enseignement Catholique • Secrétaire Caritas …

VOIR

Actualités du blog

DIOCÈSE DE BAMAKO RAPPORT MENSUEL DU MOIS OCTOBRE 2018

Les cibles rencontrées au mois d’octobre ont été en majeure partie les jeunes scolaires, les femmes, communauté (Amis de Kisito, les femmes, les jeunes…) des différentes paroisses. Les sensibilisateurs ont profité de leur rencontre quotidienne pour véhiculer le message sur les effets néfastes de la migration. Ces rencontres ont toujours été réalisées en collaboration avec les responsables des différents structures/services concernés proposés par eux-mêmes.

lire plus