(+223) 97 46 28 90 / 91 08 50 89
DIOCÈSE DE BAMAKO RAPPORT MENSUEL DU MOIS OCTOBRE 2018

DIOCÈSE DE BAMAKO RAPPORT MENSUEL DU MOIS OCTOBRE 2018

DIOCÈSE DE BAMAKO RAPPORT MENSUEL DU MOIS OCTOBRE 2018

Ce mois d’octobre a été riches en réunions et nombre de personnes sensibilisées a augmenté par rapport au mois précédent. Les réunions de sensibilisation ont été réalisées dans les paroisses selon un programme indicatif.

Les cibles rencontrées au mois d’octobre ont été en majeure partie les jeunes scolaires, les femmes, communauté (Amis de Kisito, les femmes, les jeunes…) des différentes paroisses. Les sensibilisateurs ont profité de leur rencontre quotidienne pour véhiculer le message sur les effets néfastes de la migration. Ces rencontres ont toujours été réalisées en collaboration avec les responsables des différents structures/services concernés proposés par eux-mêmes. Au total 40 réunions planifiées, 43 réunions ont été réalisées. Cet écart s’explique par la disponibilité des cibles concernés et qui font appel aux sensibilisateurs pour avoir d’ambles informations sur l’immigration irrégulière. Là où les réunions prévues n’ont pas été réalisées, constituent les écoles surtout au moment des grèves et les communautés qui ont reporté leur rencontre mensuelle. Le cadre des directives de Rome permet de s’enquérir de l’état de réalisation des activités courant octobre.

Les activités d’octobre ont permis d’abord aux sensibilisateurs de tenir les réunions de sensibilisation avec les cibles (écoles, paroisses et centres de santé) paroissiales et faire un planning provisoire du mois de novembre avec les responsables des centres de santé, centres de promotion féminine et des écoles, des comités paroissiaux.

Les réunions de ce mois d’octobre ont permis de rencontre 2848 personnes composées de jeunes enfants, jeunes, de femmes en âges de procrées, de chefs de familles, des vieilles personnes qui sont tous des porteurs de messages de VIDES auprès de leur famille en vue de la diminution de l’immigration clandestine.

Cellule de Communication Vides

ACTIVITES DE SENSIBILISATION SUR LES DANGERS DE LA MIGRATION CLANDESTINE SEPTEMBRE ARCHI DIOCESE DE BAMAKO

ACTIVITES DE SENSIBILISATION SUR LES DANGERS DE LA MIGRATION CLANDESTINE SEPTEMBRE ARCHI DIOCESE DE BAMAKO

ACTIVITES DE SENSIBILISATION SUR LES DANGERS DE LA MIGRATION CLANDESTINE SEPTEMBRE ARCHI DIOCESE DE BAMAKO

Les Sensibilisateur et leur localité : Pascal Dena, Secteur Lafiabougou  Chorale, Dacko Tiwara Philibert Choral Djikoroni Coura,Coulibaly Roland Chorale Katibougou,Traore Drissa Chorale Faladiè, Konaré Richard Commission d’organisation de l’ordination et la Chorale kolokani, Diallo Honoré Chorale de Gualala.

Dans le but de réduire le départ massif des bras valides de notre pays, en général, particulièrement de l’archidiocèse de Bamako, la Conférence Épiscopale du Mali  en collaboration avec la Conférence Épiscopales d’Italie à travers la Caritas Mali et Vides Italie ont initié un projet intitulé :

VIDES « STOP AU TRAFIC DES ÊTRES HUMAINS: droit de partir … droit de rester ».

C’est dans ce cadre que Caritas réalise des séances de sensibilisation, d’information et de partage sur l’immigration à travers tout le diocèse. Ces séances de sensibilisation, d’information et de partage sont animées par des agents dédiés.

Les cibles rencontrées en septembre ont été en majeure partie les communautés (femmes, chorale jeunes) des différentes paroisses. Les sensibilisateurs ont profité de leur rencontre quotidienne pour véhiculer le message sur les effets néfastes de la migration. Ces rencontres sont toujours été réalisées en collaboration avec les responsables des différents structures/services (ci-dessus cités) concernés proposés par eux-mêmes. Au total 13 réunions planifiées, 09 réunions ont été réalisées malgré les difficultés.

En conclusion, les activités de septembre ont permis d’abord aux sensibilisateurs de tenir les réunions de sensibilisation avec les communautés (Jeunes, femmes) paroissiales et faire un planning provisoire du mois d’octobre avec les responsables des centres de santé, centres de promotion féminine et des écoles.

Cellule Communication Vides

LES ACTIVITES DE L’ ARCHI DIOCÈSES DE BAMAKO AOUT 2018

LES ACTIVITES DE L’ ARCHI DIOCÈSES DE BAMAKO AOUT 2018

LES ACTIVITES MOIS DU OUT DE L’ ARCHI DIOCES DE BAMAKO

Dans le but de réduire le départ massif des bras valides de notre pays particulièrement l’archidiocèse de Bamako, la Conférence Episcopale du Mali à travers la Caritas Mali, a initié un projet intitulé VIDES « STOP AU TRAFIC DES ÊTRES HUMAINS:droit de partir … droit de rester ».

C’est dans ce cadre que Caritas réalise des séances de sensibilisation, d’information et de partage sur l’immigration.  Le projet Migration VIDES a l’intention de répondre aux problèmes suivants:

  • Les difficultés rencontrées par les administrateurs locaux pour accroître l’efficacité des programmes de lutte en cours contre la traite des êtres humains et pour développer et valoriser les initiatives communautaires visant à prévenir le phénomène;
  • Le Manque de coordination nationale entre les acteurs publics et privés impliqués dans la lutte contre la traite des êtres humains et agissant sans planification partagée;
  • Le Manque d’information de la population sur les risques réels liés à l’émigration clandestine;
  • Le Manque d’information de la population sur les modalités prévues pour les processus de la migration régulière.

Les activités des mois de juillet et d’août ont permis d’abord aux sensibilisateurs de rencontrer beaucoup de monde dont la majeure partie composée d’enfants de 05 à17 ans mais aussi d’éveiller la conscience de cette couche si fragile ainsi que leurs parents qui sont dans les différentes paroisses concernées par les réunions de sensibilisation.

LES ACTIVITES DU MOIS DE JUIN 2018 PAR L’EQUIPE VIDES DE L’ARCHIDIOCESE CARITAS  MALI BAMAKO

LES ACTIVITES DU MOIS DE JUIN 2018 PAR L’EQUIPE VIDES DE L’ARCHIDIOCESE CARITAS MALI BAMAKO

LES ACTIVITES DU MOIS DE JUIN 2018 PAR L’EQUIPE VIDES DE L’ARCHIDIOCESE CARITAS  MALI BAMAKO

L’objectif général du projet est de contribuer à la lutte contre la traite par des campagnes d’information et de sensibilisation des migrants potentiels sur ce que signifie émigrer et sur les risques de voyager en Europe, de l’emprisonnement à la mort; fournir des informations utiles via les réseaux sociaux et traduire leur contenu dans les langues locales afin de favoriser un choix conscient.

Pour la réalisation des activités de sensibilisation, chaque sensibilisateur a adopté une stratégie pour mobiliser la population ciblée. A cause de la fin de l’année scolaire et de l’hivernage, les cérémonies de clôture des écoles, de clôture de l’année pastorale des mouvements d’action catholique dont la majeure partie sont scolaires, ont été mises à profit pour tenir des séances de sensibilisation. D’autres activités de sensibilisation ont eu lieux dans les paroisses auprès des centres de santé, des responsables des femmes et des jeunes.

Les séances de sensibilisation ont été réalisées en collaboration avec les responsables des différents structures/services concernés. Il s’agit : du Centre de santé catholique de Faladjè,  Ecole Saint Jean Bosco de Faladjè, Femmes Catholiques (Kolokani), Ecoles Sœur Géneviève Camara de Kati, Bougouni et Wéléssébougou, paroisse de Gualala, Ecole saint Kisito Lafiabougou.

Cellule Communication VIDES-Mali

DIALOGUE AVEC LES AMIS DE KIZITO SUR LES DANGERS DE LA MIGRATION A KOULIKORO

DIALOGUE AVEC LES AMIS DE KIZITO SUR LES DANGERS DE LA MIGRATION A KOULIKORO

DIALOGUE AVEC LES AMIS DE KIZITO SUR LES DANGERS DE LA MIGRATION A KOULIKORO
Le vendredi 6 juillet 2018, l’enceinte du Séminaire PIE XII a servi de cadre pour une rencontre de l’équipe VIDES Mali précisement la coordination diocésaine de Bamako de Caritas Mali et la Coordination Nationale de Vides Mali.

Les activités ont débuté par l’internvention de deux sensibilisateurs qui ont été appuyés par Mme Kalambry Sophie Diallo du Diocèse de Bamako et Sounkalo DEMBELE Assistant du Chef de Projet.
En plus, il y a eu une animation de la troupe théatrale dirigée par Rosaline Albert sur les dangers de la migration suivie de questions-reponses des amis de Kizito. A noter que les participants épris par l’intérêt du sujet, ont continué à poser des questions, même après la fin de la présentation, dans le but d’être plus édifiés.
La question sur la migration est, aujourd’hui, celle dont la plupart des gens souhaitent obtenir des réponses fiables. C’est pourquoi les échanges constructifs ont été poursuivis de manière informelle au tour des repas et en petits groupes.
Cellule Communication Vides-Mali

 

Rencontre avec les Amis de ST Kizito à l’Institut Sacré Coeur de Baco Djicoroni

Rencontre avec les Amis de ST Kizito à l’Institut Sacré Coeur de Baco Djicoroni

Rencontre avec les Amis de ST Kizito le Dimanche 1er juillet 2018 à l’Institut Sacré Cœur de Bamako.
Senbilisation sur les dangers de la migration l’animation a été assurée par Tiawara Philbert Dacko.
Il a amené les enfants à parler d’immigrantion de Migration et les dangers sur la routes.Madame Sophie Kalambry Diallo, Coordinatrice Vides-Mali du Diocèse de BAMAKO ainsi que Sounkalo Dembele, charger de Communication VIDES-Mali ont apporté des éclairessiments sur les questions posées par les participants sur le rôle de VIDES et l’existence d’organisations d’insersion d’ancien migrants ou d’autres organisations donnant des opportunites aux jeunes d’avoir un emploi.

Cellule Communication Vides-Mali