(+223) 97 46 28 90 / 91 08 50 89
DIOCESE DE KAYES RAPPORT D’ACTIVITE DU MOIS D’OCTOBRE 2018

DIOCESE DE KAYES RAPPORT D’ACTIVITE DU MOIS D’OCTOBRE 2018

DIOCESE DE KAYES RAPPORT D’ACTIVITE DU MOIS D’OCTOBRE 2018
Le projet “STOP AU TRAFIC DES ÊTRES HUMAINS: droit de partir … droit de rester ” découle de la volonté de la Conférence Épiscopale Malienne (CEM) et de son homologue italienne à travers l’ONG Italienne VIDES. Il a pour but de contribuer à la réduction des flux migratoires irréguliers. Concrètement, à travers une campagne de sensibilisation et d’information menée sur le territoire de 4 diocèses (Kayes, Bamako, Sikasso et Mopti), il entend contribuer à sensibiliser les communautés cibles (et notamment celles qui aspirent à émigrer) aux risques liés à l’insertion dans les voies de migration irrégulière et de la traite des êtres humains ainsi que sur les possibilités de formation, de travail et de développement réguliers dans les pays cibles, et à l’extérieur, par le biais de canaux de migration réguliers.
Du 15-16 Octobre 2018 ont débutés la campagne d’information et de sensibilisation sur la migration irrégulière et la traite des êtres humaines sur le thème les Dangers de la Migration irrégulière dans les paroisses suivantes :
– Paroisse de Kita, avec 4 villages (Kassan, Mambri, Souranzan-tomoto, Souranzan-dalala) personnes touchés 198, sensibilisateur : Elizabeth DIARRA, Abbé Fançois SIDIBE
– Paroisse de Kayes, 3 villages de (Moussakonéla, Sokourani, Marybougou-sèbèkè) personnes touchés 260 sensibilisateurs : Kardiké DIARRA, Joseph DAKOUO ;
– Paroisse de Sagabari, avec 2 villages (Dalilaba, Balenko) personnes touchés 135 ; sensibilisateur : Abbé Paul CAMARA et Nöel KONATE.
– Paroisse de Kakoulou avec 4 villages (Tintiba) personnes touchés 72.
En plus de la participation au journée pastorales diocésaines du 22 au 24 Octobre 2018 à Kayes nous avons également participés à la 23ème convention nationale de la Jeunes Chambre International qui a regroupé 600 participants.
Les activités programmées sur la période ont été exécutées dans leur quasi-totalité.

Cellule de Communication Vides

La sensibilisation des jeunes sur les dangers de la migration régulière par l’équipe VIDES de Kayes

La sensibilisation des jeunes sur les dangers de la migration régulière par l’équipe VIDES de Kayes

RAPPORT D’ACTIVITÉS DIOCÈSE DE KAYES AOUT SEPTEMBRE 2018

La sensibilisation des jeunes sur les dangers de  la migration régulière par l’équipe VIDES de Kayes

Deux évènements ont servi de cadres pour la réalisation de cette activité. Il s’agit :

  • du tournoi de football dénommé Coupe de l’Amitié de Diamou dont les spectateurs des 2 demi-finales ont été sensibilisés par l’Equipe VIDES sur le phénomène de la migration irrégulière et la traite des êtres humains. La sensibilisation aura encore lieu durant le match de classement et celui de la finale. Ces spectacles ont à chaque fois rassemblée plus de 1000 personnes.
  • du lancement des activités de « Star Vacance », concours de dance, de chants, d’humour, de comédie…, organisés par l’Agence Zéna-com qui réunit chaque mardi au Patronat VIP de 16 heures à 18 heures la jeunesse de Kayes. L’équipe VIDES a participé par 3 fois à ces concours pour sensibiliser la jeunesse.

En conclusion les activités programmées sur la période ont été exécutées dans leur quasi-totalité. Toutefois, l’équipe de gestion de VIDES Kayes propose une augmentation du nombre de sensibilisateur et des échanges au tour du budget pour une meilleur prises en comptes de certains aspects du projet.

FORMATION SENSIBILISATEURS DIOCESE KAYES

FORMATION SENSIBILISATEURS DIOCESE KAYES

FORMATION SENSIBILISATEUR DIOCESE KAYES

  1. a) Objectif général

La formation visait à renforcer les capacités de dix (10) sensibilisateurs locaux en techniques d’animation, de sensibilisation et de vulgarisation des innovations et outils sur la migration irrégulière et la traite des êtres humains.

  1. b) Objectifs spécifiques

De manière spécifique, la formation se fixe les objectifs suivants : Permettre aux sensibilisateurs locaux de : savoir tenir et animer une réunion ; disposer de connaissances sur les formes de migrations ; élaborer un programme de sensibilisation des groupes-cibles identifiés.

 DEROULEMENT DE LA FORMATION

 Présentation du contexte du projet et de la formation

Le formateur modérateur a introduit la formation par un rappel sur le contexte qui a prévalu à l’initiative du projet ainsi que celui de la formation.

La région de Kayes étant une zone de forte émigration et immigration a été placée au cœur de son intervention. Ainsi il a eu recours aux réalités socioculturelles de certains terroirs de la région qui obligent à l’émigration pour prétendre au mariage (pour les hommes).

La dynamique de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la migration illégale

La dynamique de la traite des êtres humains et l’exploitation de la migration s’entend par un lien d’interdépendance et de dépendance. Ceci étant il convient de comprendre précisément que la traite est alimentée par l’exploitation.

Plusieurs mots et concepts ont été définis pour permettre aux sensibilisateurs locaux/paroissiaux d’adopter le langage approprié au phénomène migratoire. Ceux traités sont entre autres : la «traite de personnes», la vulnérabilité,  l’exploitation

 L’ampleur du trafic de migrants

L’ampleur du phénomène étayée par des  statistiques saisissantes :

  • 200 millions de migrants dans le monde (selon l’ONU) dont 15 millions transportés par des passeurs professionnels.
  • le trafic de migrants implique 4 000 000 de personnes et sept milliards de dollars annuellement à travers le monde.

A l’issue de l’évaluation, le coordinateur (diocésain) de Vides, le Chargé des programmes de CARITAS-Kayes, les participants – par l’entremise de leur délégué – ont tous salué l’initiative de la formation car pour les uns ils sont suffisamment outillés pour faire face à des publics multiples et pour les autres, la formation a été un moment précieux de partage de savoirs, savoirs faire et de savoir être.

Cellule Communication VIDES-MALI