(+223) 97 46 28 90 / 91 08 50 89
DIOCESE MOPTI RAPPORT MENSUEL DU MOIS DE JANVIER 2019 DANS LE CADRE DU PROJET VIDES STOP LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINES : DROIT DE PARTIR…, DROIT DE RESTER !

DIOCESE MOPTI RAPPORT MENSUEL DU MOIS DE JANVIER 2019 DANS LE CADRE DU PROJET VIDES STOP LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINES : DROIT DE PARTIR…, DROIT DE RESTER !

DIOCESE MOPTI RAPPORT MENSUEL DU MOIS DE JANVIER 2019 DANS LE CADRE DU PROJET VIDES STOP LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINES : DROIT DE PARTIR…, DROIT DE RESTER !
Les thèmes et le nombre de personnes sensibilisés : les conséquences l’immigration, la migration : droit de partir, droit de rester !, les concepts de la migration, Migration concepts et définitions et Causes de la migration, Causes et conséquences de la migration, Projection de film sur de l’esclavage et de deux autres films liés à la migration. Les différentes activités nous ont permis d’atteindre 521 personnes dans les six Diocèses.
Contribuer à la lutte contre la traite par des campagnes d’information et sensibilisation des migrants potentiels sur ce que signifie émigrer et sur les risques de voyage en Europe, tel est l’objectif général du projet VIDES. C’est dans ce cadre que le Diocèse de Mopti, à travers les sensibilisateurs paroissiaux, a mené ses activités de sensibilisations et dans toutes les six paroisses dans la région de
De façon générale, nous disons que les activités d’information et de sensibilisation, ce sont déroulées dans toutes les paroisses. La paroisse de Mopti, de Barapireli et de Pel, ont traité le même thème de sensibilisation intitulé les conséquences de la migration. Les deux dernières paroisses ont fait projection de films sur la migration, pour en sortir les conséquences. La paroisse de Bandiagara et celle de Minta ont eu aussi à traiter le même thème, à savoir les concepts de la migration.

Et enfin la paroisse de Ségué a traité le thème droit de partir, droit de rester à travers un sketch.
Nous félicitons les sensibilisateurs pour ces activités réalisées et aussi les encourager pour la poursuite et l’atteinte des objectifs qui sont assignés à Mopti.

MOPTI, RAPPORT MENSUEL DU MOIS DE DECEMBRE 2018

MOPTI, RAPPORT MENSUEL DU MOIS DE DECEMBRE 2018

MOPTI, RAPPORT MENSUEL DU MOIS DE DECEMBRE 2018 

Thèmes des différentes sensibilisations : la migration, les causes, les difficultés de la route et les solutions, La migration : concepts-définition, enjeux et perspectives, l’arrivée du migrant dans les pays d’accueils, la migration, le voyage, les conséquences et les remèdes, la migration et ses causes.

Les paroisses concernés : PEL, Bandiagara, Minta, Ségué,Mopti,Barapireli

Les sensibilisateurs : Elodine    Kamaté,Sophie Gana, Herman O Guindo,Monique         Dougnon, Abbé Daniel C                Togo,Innocents               Drabo,Abbé Marcel       Somboro, Abbé Davide M Togo, Léopaul Saye.

Activité PEL

La cellule paroissiale VIDES de Pel, a organisé le 20/12/2018, son activité de sensibilisation à l’école privée Catholique de Koro. Les classes de 7ème, 8ème et 9ème étaient concernées de cette sensibilisation.Pendant d’une heure, le sensibilisateur, Abbé Marcel Somboro et une sœur religieuse, ont informé et sensibilisé ces classes sur le thème : << Quelles peuvent être les causses, les difficultés et les solutions d’une migration ?>>

Activité Badiangara

Le 06 décembre 2018 au sein du groupe scolaire Georges Biard du deuxième cycle s’est tenue la rencontre d’information et de sensibilisation sur les enjeux et les perspectives de la migration aux élèves de la classe de 9è année

Activité Minta

Ici, les activités ont consisté en un exposé sur   les  difficultés que le Migrant rencontre  une fois arrivée au pays d’accueil.

Activité Segue

La paroisse de Ségué, fidèle à son planning de sensibilisation a tenu son activité de d’information et de sensibilisation avec le groupe des Amis de Kizito (les A.K).

Les Amis de Kizito ont donné des réponses à ces différents concepts de la migration.

Activité Mopti

Cette fois-ci, c’est le groupe scolaire Georges Berscht de Mopti, qui a reçu l’équipe VIDES pour ses activités de sensibilisation. Mopti est à 12 kilomètres de Sévaré. Les classes concernées étaient les deux 5èmes années (A et B).

Les activités de sensibilisation de ce mois ont permis d’atteinte 695 personnes principalement des élèves. Nous avons reçu des réactions positive des participants par rapport la compréhension des sujets traités et surtout le  faite d’avoir beaucoup d’information sur les dangers de la migration irrégulière.

Cellule de Communication VIDES Mali

MOPTI RAPPORT MENSUEL DU MOIS DE NOVEMBRE 2018

MOPTI RAPPORT MENSUEL DU MOIS DE NOVEMBRE 2018

MOPTI RAPPORT MENSUEL DU MOIS DE NOVEMBRE 2018

L’activité menée avec les enfants a permis de faire un très bon échange. Durant une heure trente minutes de causerie, les sensibilisateurs ont accentués sur les images qui expliquent les causes et les conséquences de la migration irrégulière sur l’Europe.

Au cours de nos échanges sur les questions qui touchent la migration, les enfants nous ont cités d’importants problèmes qui poussent les enfants à quitter leurs pays :

  • Problèmes familiales (des querelles entre frères…)
  • Problèmes financiers (manque de nourriture…) ;
  • Le désir de mener une vie meilleure, digne…

Les même thèmes ont été l’objet d’échanges aux Paroisses de Barapereli , Ségué, Minta et Mopti

On a pu atteindre au total 516 personnes.

Nous félicitons l’équipe de Minta, qui malgré, la situation d’insécurité qui sévie dans la zone, a pu mobiliser et mener une activité de sensibilisation. En effet il y a de cela deux semaines, que l’école de Minta, précisément la direction de celle-ci a été incendiée par les groupes armés radicaux.

Nous compatissions à leur triste inquiétude et nous prions Dieu pour la paix dans la paroisse de Minta et dans tout le Mali ! Amen !

Cellule Communication VIDES

RAPPORT D’ACTIVITES DE MOPTI MOIS D’OCTOBRE 2018

RAPPORT D’ACTIVITES DE MOPTI MOIS D’OCTOBRE 2018

RAPPORT D’ACTIVITES DE MOPTI MOIS D’OCTOBRE 2018
Lieu : Paroisse de Minta, de Pel, Badiangara, Barapireli et celle de Ségué Les échanges ont portés sur les thèmes suivant : la migration, ses causes et ses conséquences ? Quelles solutions pour éviter la migration clandestine des jeunes et des enfants ? La protection des jeunes face aux enjeux de la migration.
Les cibles étaient : les Mouvements d’Action Catholique (A.K, Ecoles et la C.E.C), les mouvements d’action catholique, Jeunes Ouvriers Croyants, communément appelé la (JOC).
Les paroisses ont fait savoir à leur publique, ceux qui peuvent être les raisons qui poussent les jeunes à emprunter le chemin de la migration. Les quelles sont :
1) Les causes familles (la pauvreté, la discorde entre les membres, abandon de l’école…),
2) Les causes économiques (la famine, la crise économique…),
3) Les causes politiques (la guerre, les conflits, le chômage…),
4) Les causes socio-culturelles (la sécheresse, la mauvaise pluviométrie, la pression sociale, les querelles, le mariage forcé, le chômage…)
Les solutions proposées pour éviter la migration illégale ont été de :
– Sensibiliser les gens sur les méfaits de la migration,
– Créer des structures qui peuvent accueillir les jeunes et leur apprendre de métiers,
– Créer des opportunités d’emploi,
– Prendre au sérieux les études.
Les participants ont eu également la chance d’écoutés les récits de deux migrants de retour sur les dangers de la migration clandestine à travers leurs péripéties dans le désert et en tentant de traverser la mer pour l’Europe. Il s’agit d’André Dara et Zacharie Guindo.

Cellule Communication VIDES Mali

Septembre 2018 VIDES Mopti, Journée de sensibilisation sur la migration illégale des jeunes et enfants sur l’Europe

Septembre 2018 VIDES Mopti, Journée de sensibilisation sur la migration illégale des jeunes et enfants sur l’Europe

Journée de sensibilisation sur la migration illégale des jeunes et enfants sur l’Europe

Lieu : paroisse Notre Dame de Ségué, Thème de la journée : << La migration : ses causes, ses conséquences et ses remèdes >>

Animateur : Abbé Daniel Camille Togo, sensibilisateur dans la paroisse Notre Dame de Lourdes de Ségué. Après les défiions des concepts de la Migration, les échanges avec les enfants ont porté sur les causes, les conséquences et les solutions de la Migration irrégulière.  Les réponses donnés ont permis de savoir que les participants ont compris le sujet et peuvent en parlé avec les autres.

RAPPORT D’ACTIVITÉS DU MOIS DE SEPTEMBRE SUITE DIOCESE DE MOPTI

RAPPORT D’ACTIVITÉS DU MOIS DE SEPTEMBRE SUITE DIOCESE DE MOPTI

RAPPORT D’ACTIVITÉS DU MOIS DE SEPTEMBRE SUITE DIOCESE DE MOPTI
Date : Dimanche le 09/09/2018. Lieu : village de Begne- Na, secteur de Koporo- Pen, Paroisse Notre Dame du Rosaire de Pel.
Nombre de personnes présent était 90 jeunes à prendre part à cette activité de sensibilisation.
C’est la deuxième activité de sensibilisation dans cette paroisse, pendant ce temps de vacances.
La sensibilisation avait pour cible les élèves les étudiants du Secteur de Koporo- Pen.
Thème de la journée : << La migration des jeunes, partager le chemin >>
Animateur : Abbé Marcel Somboro, sensibilisateur dans la paroisse de Pel.
Après la définition des concepts suivants :
– La migration est un déplacement du lieu de vie d’une personne vers un autre lieu.
– Un émigré ou un émigrant, est une personne qui quitte ou a déjà quitté son pays vers un autre pays.
– Un immigré ou un immigrant, est celui qui est installé ou qui s’installe dans un autre pays.
Ils ont échangés sur les différents motifs de départ pour un migrant. Les motifs suivants ont été cité par les participants : Les contraintes familiales(La maltraitance des enfants,La violence faite aux enfants, Le mariage précoce des filles, L’influence d’un ami ou parents immigré, les querelles familiales entre les enfants ou jeunes…) En plus nous avons les crises multiformes comme : la crise économique (la pauvreté, la famine…), La crise sociale (le conflit ethnique, communautaire…), La crise politique (la guerre, le chômage, la mal gouvernance…).
Les difficultés sur la route ont été egalement abordée et les principaux problemes soulignés sont : la nourriture, santé et securité. Apres la route les difficultés qu’on peut rencontré dans les pays d’acueille sont multiples : le travaille forcé, la prison, enlèvement, disparition ou la mort….
Les solutions proposées par les participants sont entre autres l’amélioration du système éducatif pour permetre au plus grand nombre d’avoir accèss à l’éducation, Encourager l’apprentissage des métiers par les jeunes, cultiver l’amour du travail et la Patience chez les jeunes.